Les soft skills : définition et exemples

Marouane Ouadah
5
min
5
min

Les softs skills sont de plus en plus demandées par les employeurs. En effet, elles sont devenues un critère de sélection important pour embaucher un nouveau collaborateur. Mais que sont les softs skills ? Comment les évaluer ? Et comment les adapter à notre stratégie de recrutement ?

Nous allons vous aider à y voir plus clair sur ce qui se cache derrière cet anglicisme. 😃

Soft skills définition

Les soft skills : Un terme difficile à définir...

Compétences douces ? Compétences humaines ? Compétences comportementales ? Vous l’aurez compris, le terme soft skills est déjà difficile à traduire en Français.... Et nous pouvons comprendre que cela prête à confusion.

Les soft skills regroupent des concepts différents tels que les traits de personnalités, les états émotionnels et le comportement des candidats. En nommant de la même manière ces acceptions de natures différentes, cela donne l’illusion qu’elles sont liées entre elles. Ce qui n’est pas le cas.

On vous explique : Les traits de personnalités ne sont pas forcément liés à la performance au travail. En effet, nous pouvons être à l’aise lors de notre entretien mais cela ne présage en rien notre performance dans notre activité professionnelle.

Mieux comprendre les softs skills

S’il n’y a pas de définition universelle pour le terme soft skills, nous pouvons nous avancer à dire qu’elles sont complémentaires aux compétences techniques appelées hard skills. En effet, ce sont des compétences qui ne s’acquièrent pas seulement dans le milieu scolaire ou professionnel mais ce sont des compétences développées lors d’activités de loisirs ou associatives.

Ainsi, les soft skills sont des capacités personnelles (complémentaires aux compétences techniques) qui permettent d’être plus performant au travail.

L’intérêt des soft skills

Certains recruteurs se sont déjà questionnés sur l’intérêt des soft skills. En effet, pourquoi s’intéresser aux traits de personnalité d’un candidat s’il a toute l’expertise technique nécessaire ?

Parce que le monde du travail évolue de plus en plus vite et les compétences métiers deviennent obsolètes. Par conséquent, la majorité des métiers qui existent aujourd’hui n’existeront pas dans 20 ans. Les soft skills sont donc intéressantes pour pallier ce manque d’expertise technique. En effet, les soft skills ont plusieurs avantages :

✅ Ce sont des compétences “plus stables” : Elles permettent de s’adapter et de rester performant dans un environnement changeant.

✅Elles jouent un rôle important dans la culture d’entreprise : elles favorisent une communication “fluide et précise”. À ce sujet, Barthélemy démontre l’importance des soft skills dans la culture d’entreprise grâce au témoignage de Najoua Chahboune, Lead Tech Recruiter chez Datadog.

Évaluation des soft skills

Réussir à avoir une analyse objective

L’évaluation des soft skills peut être perçue comme subjective. Toutefois, l’évaluation des soft skills peut s’évaluer de la manière la plus objective possible. Pour cela il est primordial de déterminer quels soft skills sont pertinents de sélectionner en fonction des missions du poste et des activités de l’entreprise.

Voici quelques exemples d’évaluation de soft skills que vous pouvez réaliser lors d’entretiens d’embauche de nouveaux collaborateurs :

👉 Les questions comportementales :

Dans le cadre d’un entretien d’embauche, l’utilisation d’un questionnaire d’ordre comportemental peut être intéressante pour évaluer les soft skills d’un candidat. Les questions comportementales sont axées sur des expériences spécifiques et réelles que le candidat a vécues. Par exemple, vous pouvez demander de raconter une situation où le candidat a été en difficulté.

👉 Les tests de mises en situation professionnelles :

Ces tests permettent d’évaluer les compétences et les réactions du candidat dans une situation professionnelle à laquelle il va pouvoir être confronté.

De plus, pour minimiser toute subjectivité, l’évaluation des soft skills peut être réalisée grâce à des logiciels de gestion de candidatures tel que l’ATS (Applicant Tracking System).

Les soft skills les plus demandés d’ici 2025

D’après le World Economic Forum, 50% des salariés devront requalifier leurs compétences d’ici 2025 pour faire face aux nouveaux enjeux économiques et technologiques.

Voici la liste de 5 soft skills qui feront la différence !

  1. Esprit analytique et innovation : Capacité à analyser un problème et pouvoir proposer des solutions.
  2. Stratégies d’apprentissage : Savoir acquérir de nouvelles compétences et connaissances en fonction de l’environnement pédagogique.
  3. Résolution de problèmes complexes : Capacité à identifier et résoudre des problèmes.
  4. Esprit critique et analyse : Aptitudes à étudier, raisonner, juger et évaluer rigoureusement des éléments.
  5. Créativité, originalité et capacité d’initiative : Habilité à être proactif et à proposer de nouvelles solutions .

En tant que recruteur, recruter les meilleurs candidats est primordial. Nous avons vu que l’évaluation des soft skills est essentielle pour recruter des profils complets dans son entreprise. Chez Refty, nous proposons une solution simple et rapide (tout ce qu’on aime) pour vous aider à évaluer les compétences de vos futurs collaborateurs.

Recruter 3x plus rapidement avec Refty